Underboobs : la nouvelle tendance selfie

Underboobs : la nouvelle tendance selfie

De nos jours, tout le monde ne fait que des selfies, c’est vraiment devenu tendance. Eh oui, selfie un jour, selfie toujours ! En effet, cette tendance de cliché photographique de sa propre personne avec un téléphone portable s’est encore renouveler et qui apparemment fait un carton surtout chez les filles, ce n’est autre que l’underboobs.

Qu’est-ce que L’underboobs ?

Depuis 2015, la poitrine féminine est devenue le centre d’intérêt d’un nouveau genre d’autoportrait, l’underboobs. Cette nouvelle tendance asiatique se propage sur les réseaux sociaux. Comme son nom l’indique, il n’est pas utile de faire une description, mais néanmoins, voilà en quoi consiste l’underboob. En fait, c’est très simple, c’est le fait de prendre en photo ses seins du côté bas avec le t-shirt qui remonte en exposant la moitié de ses seins sans pour autant montrer ses tétons. Effectivement, c’est devenu un phénomène international. Effectivement, des personnalités telles que Niicki Minaj, Sukiwaterhouse, et encore tant d’autres l’ont fait et à contribuer à la prospérité de ce nouveau genre de selfie et se baladent comme cela dans leurs clips muiscaux.

tendance-Underboob-Pen-Challenge

Underboobs, censuré en Thaïlande :

Selon les médias, le gouvernement thaïlandais n’était pas d’accord pour cette pratique que l’on pourrait qualifiée de vicieuse et provocante et a sorti une loi interdisant l’underboob et que ce qui se feront prendre la main dans le sac aura une peine de 5 ans de prison ferme. Il paraîtrait que l’underboobs transgresserait les lois cybercriminelles de la Thaïlande, que c’est un outrage à la pudeur et que cette pratique vicelarde soit totalement à l’opposé de la loi qui vise à diverger les dégâts et les troubles publiques. Il est donc important pour l’autorité thaïlandaise de prendre des mesures pour lutter contre ce phénomène qui pour le moment fait toujours un carton plein sur les réseaux sociaux. Il est vrai que ce n’est pas si simple de reconnaître quelqu’un juste avec une paire de seins  sans visage postée sur un compte anonyme. Le fait que les jeunes femmes ne dévoilent pas leur visage de peur de se faire attraper, je trouve que le mystère, l’anonymat restant conservé soit plutôt excitant. Il est en effet difficile pour certains pays d’adhérer à cette pratique car oui, pour certains comme pour d’autres, la poitrine est une partie intime qu’il ne faut dévoiler qu’à son partenaire. C’est encore tabou pour certains de pratiquer l’underboobs. Aux États-Unis, les gens sont plus libéraux et ont une mentalité assez large donc du coup, l’underboob n’est autre qu’une tendance pour eux et ne les dérangent en aucun cas. Mais pour d’autres, il est encore difficile pour les mentalités de s’adapter à cette pratique qui a plus ou moins rapport avec le sexe.

Alors que de nos jours, l’underboobs se propage comme un virus sur les réseaux sociaux, il serait difficile de ne pas vouloir pratiquer cette nouvelle tendance sexy. Je souhaite bien du courage au gouvernement thaïlandais dans leur chasse aux underboob-ers car franchement je ne crois pas que cette tendance va facilement se faire oublier.