velo-electrique

Comment bien choisir son vélo électrique ?

Prendre le temps de choisir son vélo à assistance électrique est important car l’achat représente encore un budget conséquent pour la plupart des ménages. Avant de franchir le pas plusieurs éléments sont à prendre en compte.

La batterie

Tout d’abord la batterie, c’est son autonomie qu’il faut que vous regardiez en priorité. Les chiffres donnés par les constructeurs sont un bon point de repère mais ils sont tout de même à relativiser. En effet, ils ne prennent pas en compte le poids du cycliste, le dénivelé, les arrêts aux feux ainsi que le niveau d’assistance que vous choisirez, tous ces paramètres peuvent varier d’une personne à l’autre.

Petit conseil : si votre trajet quotidien dépasse les 20 kilomètres le mieux est encore de louer le modèle, vous pourrez ainsi le tester sur un aller-retour et voir si la batterie tient le coup.

Si ce n’est pas possible, referez-vous alors à la capacité de la batterie qui est exprimée en ampère/heure ou AH, plus elle est élevée plus votre batterie tiendra longtemps. Autre élément important à prendre en considération : le voltage. Plus il sera important plus l’assistance sera efficace dans les montées par exemple.

Sur les vélos à assistance électrique les batteries sont fixées verticalement sous la selle ou horizontalement sous le porte bagage. Préférez la verrouillable et amovible, cela facilitera la recharge. Aujourd’hui le poids de la batterie n’est plus un problème en termes de performance de votre vélo, il est seulement à prendre en compte si vous devez monter quelques marches, par exemple, pour ranger votre vélo dans votre hall d’entrée ou vous garer plus facilement.

Le type d’assistance

Second point important à regarder : l’assistance, ou le type de moteur, il en existe deux types. Celle avec capteur de mouvement qui se met en route après environ un quart de la course totale de votre pédale, cela nécessite évidemment un petit effort au premier coup de pédale et elle se manifeste un peu brutalement. À noter que maintenant il existe des vélos avec une aide au démarrage matérialisée par un bouton se situant la plupart du temps côté gauche du guidon, qui permet de contrer ce petit point négatif.

Le deuxième type d’assistance fonctionne grâce à un capteur d’effort, elle est progressive et se met en route tout de suite. Ce système est plus confortable lorsque l’on doit souvent s’arrêter au feu mais en contrepartie il est aussi plus cher.

Aujourd’hui sur tous les vélos le niveau d’assistance est modulable par le biais d’une petite console fixée au guidon qui intègre la plupart du temps une jauge de niveau de batterie.

Le moteur de votre vélo peu se situer à trois endroits différents.

  • Dans le moyeu arrière ce qui donnera l’impression d’être poussé.
  • Dans le moyeu avant, ce qui vous fera ressentir une impression d’être tracté.
  • Intégré au pédalier pour une meilleure répartition du poids et donc un meilleur équilibre général.

velo_electrique-choisir

Les freins

Étant donné la vitesse que l’on peut atteindre avec un vélo électrique le choix du type de freins est essentiel. Les freins à patins ont tendance à s’user un peu plus rapidement que sur un vélo classique. Si vous avez le budget pour, optez pour des freins à disques ou à tambours qui sont plus fiables et plus efficaces notamment sous la pluie.

Le prix

Enfin un des éléments dont vous tiendrez le plus compte lorsque vous achèterez votre vélo est sans doute le prix. Comme vous pouvez le voir sur ce comparateur de vélos électriques, il y en a pour tous les goûts et les couleurs, faites votre choix il est certain que vous trouverez selle à votre fessier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *